11 mai 2012

Pour sortir définitivement de la crise, le Groupe LORET choisit la procédure de sauvegarde (communiqué)

Le Groupe LORET, dont le siège est en Guadeloupe, est un acteur économique important des Régions d’Outre-mer.

Sans_titreIl renforce ses activités dans le domaine de la distribution de véhicules automobiles et industriels, de pièces de rechange dans les 3 Régions Guadeloupe, Martinique et Guyane ainsi que ses activités de location de voitures courte durée et longue durée.

Il poursuit également son développement d’opérateur alternatif de premier plan de télécommunications dans les DOM, de partenaire des Régions d’Outre-mer dans le cadre de Délégations de Service Public numériques et d'opérateur de référence d'un câble sous-marin à fibre optique reliant entre elles 14 îles de la Caraïbe et permettant d’optimiser la connectivité numérique de l’ensemble des îles et pays de l’arc antillais.

Le Groupe LORET a renoué avec les bénéfices à compter de 2011, après trois années marquées par des difficultés liées à la crise économique et sociale particulièrement aiguë en Guadeloupe en 2009. Pour faire face à cette crise, le Groupe a pris des mesures importantes de restructuration. Cette période arrive aujourd’hui à son terme et toutes les sociétés du Groupe sont désormais profitables.

La dette bancaire, qui a fait l’objet d’un moratoire depuis 2009, doit être renégociée dans un cadre approprié. Le Groupe LORET a choisi l’option de la sauvegarde pour procéder à cette restructuration de la dette.

Cette mesure permettra de négocier, dans les meilleures conditions, avec ses partenaires financiers les modalités d’apurement de la dette bancaire, selon un plan fiable et compatible avec l’évolution des marchés.

Fort d’une trésorerie importante, le Groupe LORET poursuivra son exploitation dans des conditions normales, avec toujours le souci de la satisfaction de ses clients, et sera en mesure de sortir rapidement de la procédure de sauvegarde, assurant ainsi la pérennité et le développement de l’ensemble de ses activités.

Vous pouvez réagir à toute l'actualité Mégazap sur nos pages FACEBOOK, TWITTER et GOOGLE+

Posté par Shadowman à 15:26 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires sur Pour sortir définitivement de la crise, le Groupe LORET choisit la procédure de sauvegarde (communiqué)

  • QUELS RIGOLOS CES LORET

    Ah bon ?!!!

    Pour sortir de la crise, on se met en sauvegarde maintenant ?
    J'ai du mal comprendre, je croyais que c'était quand on était en pleine crise, au fond du trou, incapable de faire face à ses dettes qu'on se mettait en procédure de sauvegarde mais je dois être mal renseigné lol

    Posté par COMIQUE, 11 mai 2012 à 18:42 | | Répondre
  • Réponse

    Salut COMIQUE !

    Se mettre en Sauvegarde permet à une société comme Loret de poursuivre son activité dans des conditions normales tout en bénéficiant de la suspension de l’exigibilité de ses dettes qui font l’objet d’un plan d’apurement dans le temps.

    La Sauvegarde est réservée aux entreprises qui ont démontré ne pas être en cessation de paiement et permet au management de conserver la direction et la gestion de l’entreprise.

    Posté par Shadowman, 11 mai 2012 à 19:04 | | Répondre
  • FAILLITE EN VUE

    La procédude de sauvegarde correspond à une défaillance de l'entreprise.
    Certes, les dettes sont gelées mais si LORET s'y est mis c'est signe qu'il ne trouve aucun accord avec ses créanciers, ses fournisseurs et ses banquiers.
    Le passif (donc les dettes) doivent être colossales et même les actifs ne suffisent pas à rassurer l'environnement financier.
    Conséquence : des branches du groupe seront cédées et si il n'y a pas d'acquéreur elles seront liquidées.
    Les chances de survie d'une entreprise en sauvegarde sont quasi-nulles et ne servent qu'à reculer l'inexorable échéance.
    Dans le cas présent, les difficultés du groupe LORET sont très anciennes et très très profondes.

    Posté par BILOUTE, 11 mai 2012 à 21:10 | | Répondre
  • FINI LES MAGOUILLES

    il fallait bien que ça arrive. depuis le temps qu'on entend parler de scandales autour de Mediaserv, GCN etc. ...
    c'était prévisible. A mon avis, il faudrait dégager la direction peu srcupuleuse et confier la gestion à des gens compétents et honnêtes.

    Posté par Manix, 11 mai 2012 à 22:20 | | Répondre
Nouveau commentaire