Vini met en garde ses clients contre les arnaques téléphoniques

220px-Logo-Vini-red-red

Depuis quelques jours, une « escroquerie téléphonique » provenant d’appels internationaux sévit en Polynésie française.  Par exemple le numéro +1(003) 389-9630 204 apparaît plus de 10 fois par seconde sur l’analyse des flux transitant depuis l’international. Ce numéro transite par plusieurs plateformes intermédiaires.

Il n’est donc pas possible de remonter à la source.  Cette arnaque consiste en des appels émis depuis des serveurs installés à l’étranger. Le principe est simple : le téléphone sonne une fois, voire deux fois, puis plus rien. L’arnaque s’appuie sur le principe que le destinataire de l’appel, intrigué, va rappeler.

En fait, il s’agit d’un numéro surtaxé et le répondeur automatique va essayer de vous garder en ligne le plus longtemps possible. A l’autre bout du fil, il n’y a que des escrocs !  Ils utilisent une « pondeuse », c’est-à-dire un ordinateur très performant qui lance simultanément des centaines d’appels, l’objectif étant de faire rappeler le plus grand nombre.  

Vini a d’ores et déjà bloqué les appels sortants vers les numéros internationaux suspects, mais n’a pas la possibilité de bloquer les appels entrants. Et les escrocs peuvent changer de pays d’émission de ce type d’appels à tout moment.  

C’est pourquoi, il est vivement recommandé de ne pas rappeler tout numéro au format international dont vous ne reconnaissez ni l’indicatif, ni le numéro de l’appelant.

Laissez votre correspondant vous laisser un message, ce que ne peut pas faire une « pondeuse ».  Si vous avez été victime d’une telle arnaque, Vini remercie ces abonnés de bien vouloir leur communiquer le numéro émetteur de l’appel afin que nous fassions une enquête et, éventuellement, le bloquer.

Vous pouvez réagir à toute l'actualité Mégazap sur nos pages FACEBOOKTWITTER et GOOGLE+

Posté par Shadowman à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Vini met en garde ses clients contre les arnaques téléphoniques

Nouveau commentaire